Wakkanai no Ryou est le pensionnat acceuillant l'Elite d'Hokkaido voir tout le japon.
Kitai no Kojiin est un orphelinat de pauvre. Quand les deux fusionnent...

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A I K O . . . [UC]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aiko Hiwatari

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: A I K O . . . [UC]   Lun 25 Juin - 3:45

Identité :


. . . W H I T E . . .





  • Nom & Prénom(s) : Hiwatari, Aiko (Yuki, Chieko)
  • Sexe : Féminin.
  • Age : 16 ans.
  • Sexualité : Hétéro.
  • Orpheline ou Pensionnaire ? : Orpheline.



Personnalité :


  • Caractère :
    Je suis ce genre de fille qui n'ont pas confiance en elle. J'ai été abandonnée à ma naissance, et de ce fait : beaucoup meurtrie. Je me renferme sur moi même espérant y trouver du réconfort, pourtant c'est le néant. Je vois des images qui ne me sont pas propre se former. Je rêve beaucoup. Pourtant... tout est irréel. Je suis quelqu'un de très naïve, et le pire c'est que j'en suis consciente. On peut m'avoir en claquant des doigts et je suivrais le pas. J'ai peur de vexer les autres, de les rendre jaloux, en gros : anormaux. Je préfère être discrète, calme, dans mon coin et vivre plutôt que de déranger ceux qui m'entourent. Apparemment, Kei et Ren n'ont pas apprécier cette facette de moi et essaye de la changer tout en profitant un maximum de ma faiblesse ? Je n'en ai aucune idées. Je songe beaucoup, comme vous voyez. Je m'imagine souvent comme la petite fille du conte. Une reine qui m'aurait abandonnée pour me priver de la noyade, du pécher car elle aurait trompée son mari en colère. J'espère au fond de moi ne pas avoir été reniée, non acceptée, toujours jetée. Mais je n'y arrive pas car je me dis que tout ça est... un rêve. Je suis inutile. Kei et Ren sont les seules personnes qui ont put me faire réellement sourire. Oui, car je ment beaucoup en fin de compte. Pour ne pas vexer ceux qui m'entoure, je ris à leurs blagues pas drole, je me porte volontaire pour toute sorte de choses, je me force de rester calme lorsque ma pseudo-amie manipulatrice se fait littéralement cassée par une autre. J'essaie de l'aider, mais elle m'envoie toujours balader. Mais Kei et Ren me sortent toujours de ces mauvais pas depuis que je suis avec eux, dans leur école dites pour les « génis ».


  • Aime :
    J'aime... la vie. Oui, malgré toute les choses qui arrivent, faisant office d'obstacle, je l'aime beaucoup. J'aime la surprise qui me revient chaque jour lorsque j'ouvre les yeux, mais je préfère encore davantage le moment où ils sont clot et que je suis enfermée dans mes rêves. Je fais rarement des cauchemars, et tant mieux. J'aime aussi beaucoup Kei et Ren. Mais j'ai une petite préférance pour le brun et ténébreux (Kei). Mais chut ! C'est un secret ! Si j'apprend qu'on la découvert, ce sera votre faute. Bref. J'aime aussi beaucoup lire, c'est une vrai passion. J'aime autant les gros romans que les mangas. Mais même avec mes emplois à mi-temps que je fais en dehors des cours, à la fin du mois il ne me reste que très peu pour pouvoir m'acheter un ou deux livres. Donc j'étais une adepte de la bibliothèque (misérable et minuscule) de mon ancien Orphelinat. Mais maintenant, je suis à Wakkanei no Ryou, et la bibliothèque présente là-bas est... imensse. Trop belle. Trop complète. Elle exauce tous mes souhaits les plus profond. Si seulement Kei et Ren ne me demandaient pas autant... J'y passerais ma vie. De plus, on est tranquille là-bas. Du moins, beaucoup plus qu'à l'extérieur. Avec la chance que j'ai, il y a toujours une Pensionnaire qui vient me chercher des noises... Mais que voulez-vous ? Quand j'ai accepté l'adésion au club j'ai accepté en même temps le fait de me faire totalement lynché. Puis ça ne change pas de d'habitude.


  • N'aime pas :
    Ce que je n'aime pas pourrais se compter sur les doigts d'une main. Je ne suis pas quelqu'un de difficile et qui juge sans savoir, donc, j'aime bien « goutter » à tout. Pourtant, je ne peux m'empêcher d'avoir peur avant de m'y rendre ou d'être devant le fait accomplis. C'est dans ma personnalité. Je n'aime pas toute ces filles qui me poursuivent sans arrêt pour me « régler mon compte », pourtant, je les comprend en même temps. Je serais aussi jalouse qu'elle si j'étais à leur place : mais je ne le montrerais pas, grosse différence. Je n'aime pas le sport. Oui, courire, marcher, danser, etc, me débecte un peu. Mais lorsqu'on me le propose, je n'ose pas dire non. J'exécute, tel un robot, tous les propos que l'on me dit.



Apparence :

V A M P I R E . . .


  • Description Physique :
    On dit souvent que j'ai la peau trop pâle pour une Japonaise, que je fais plus européenne qu'autre chose. Je ne connais pas l'origine exacte de mes parents, je ne connais même pas leur noms, le mien me fut donnée en « secours ». Mais j'aime cette caractéristique de moi, car peut être est-ce ça qui m'a fait entré dans ce « club secret » dont Kei et Ren sont les seuls membres. Mes yeux sont vert très foncé, mais s'éclairent lorsque le soleil est haut dans le ciel. C'est peut être étrange mais cela existe bel et bien. La température est pour beaucoup dans le corps humain. Mes cheveux sont mi-long et noir avec quelques mèches châtains. Ils sont raides de natures mais comme je n'en prend pas soin durant des heures tous les matins, il se peut qu'ils rebiquent un peu de temps en temps. De toute façon, je ne suis pas très « fan » de ce physique de petite fille sage qui me caractérise trop (en même temps, c'est le cas). Mes lèvres sont imbibées de rouge, vous savez, comme la célèbre « Blanche Neige » de Walt Disney. J'ai sa peau et ses lèvres. Pourtant, on me compare plus à un cadavre qu'autre chose... Mon visage est ovale et mes traits sont fins. Je suis un peu trop maigre, légèrement en dessous du poids normal pour ma taille. Comme toute Japonaise qui se respecte, je ne suis pas géante et je suis fière de mes un mètre soixante deux. Mon corps est élancé et souple, pas trop musclé, ni plein de graisse, j'ai ce qu'il faut. Mes formes ne se sont pas encore vraiment dévelopées mais je m'en moque un peu. J'aime mes petits seins, etc. Et en tant que Vierge Effarouchée, je ne sais pas trop qui je pourrais plaire. Je ne m'interesse que à Kei de toute façon.


  • Signe de Particulier :
    Aucuns.
. . . K N I G H T.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko Hiwatari

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: A I K O . . . [UC]   Lun 25 Juin - 19:13

Biographie :


  • Nationalité, Origine : Japonaises.



  • Histoire :

    Takashi – Tu ne peux pas le garder.
    Kaoru – Je sais.
    Takashi – Abandonne là, tue-là, envois-là en Orphélinat, où tu veux tant qu'on ne peut pas savoir qu'elle est de toi.
    Kaoru – Je ne porterais jamais là main sur elle. Si elle est là, c'est ma faute, je la confierais à quelqu'un.
    Takashi – Orphélinat.
    Kaoru – Mais...
    Takashi – Tu ne discutes pas. Je suis ton supérieur, et quand on fait un tel métier on se doit d'écouter les autres : Ou alors on chutte.

    Silence. L'ambiance était froide, stridente, le supérieur de la célèbre chanteuse restait de marbre suite à cette nouvelle. La jeune femme venait d'accoucher il y a quelques heures et se devait d'abandonner l'enfant qu'elle aimait déjà à la folie. Elle ne pouvait le garder, elle le savait, et chanter était sa passion : elle ne pouvait donc vivre sans. Ecoutant les paroles sincères de Takashi, elle confia l'enfant par l'intermédiaire de plusieurs personne à l'Orphélinat, inventant toute sortes de mensonges comme quoi le nouveau né aurait été retrouvé dans un carton en train de verser ses plus grosses larmes. Elle seule connaître la vrai dâte de naissance de sa fille : Le 21 Mars à dix-huit heure vingt-trois. Si seulement elle n'avait pas choisit un tel métier, peut être aurait-elle put avoir cette chance que de fonder une famille. Mais au Japon le travail passe avant tout – malheureusement.

    Kaoru tenait à ce que sa fille soit nommée Aiko. Ce prénom n'a pas de signification particulière, ça lui tenait juste à coeur, c'est tout. Elle voulait donner à cet enfant un minimum, quelque chose qu'on ne pourrait lui retirer : ce serait donc le prénom. Ca pourrait paraître stupide pour vous, mais cette jeune maman culpabiliserais surement durant toute sa vie pour cette gamine qu'elle n'aura jamais. Le père, me diriez-vous, ce n'est qu'un salaud de base, comme la plupart des hommes du showbiz. Il avait déjà une femme, et cette dernière était – elle aussi – enceinte. Allez savoir de qui, cela jouera pourtant beaucoup dans la suite de l'histoire de Aiko. Pour son nom de famille, il fut donner au hasard comme pour tous les « Orphelins » retrouvés dans la rue.

    ~

    Aiko eut une enfance dites « normale », elle était souvent dans son coin, regardez les autres s'amuser et rechercher des réponses à des questions qui s'accumulaient. Très jeunes, on pouvait dire qu'elle avait une réflexion « mature », pourtant, elle est d'une naïveté incontestable. Elle restait fourrée dans la bibliothèque de l'Orphélinat, qui, soit dit en passant, était affreusement petite. En plusieurs années elle avait eu le temps de tout lire au moins une fois. Ses préféres ont put se retrouver sur son étagère tous les mois. C'est un « rat de bibliothèque. » En même temps, elle n'a que ça à faire. Elle n'a jamais été réellement sociable, toujours en train de regarder les autres, écoutant ce qu'ils faisaient, ou exécuter leurs demandes. Sans doute était-ce sa seule façon de vivre autre qu'en solitaire ? Surement. Mais elle ne voulait pas s'attacher, pour rien au monde. Les trois quarts des gosses qui étaient avec elle connaissaient leurs origines. Parents mors, la plupart du temps, ou parents trop jeunes, etc. Elle : non. Elle était dans l'inconnu. Elle savait juste qu'elle avait été retrouvée dans un carton crasseux en centre ville dans une rue dites « louche », mais après ? Qui était ses vrais parents ? Etaient-ils encore en vie ? Pourquoi un tel acte ? Des frères et soeurs ? Elle ne pouvait s'en empêcher, car c'était son seul destin que de les retrouver. Alors que la jeune fille était encore dans ses songes, elle entendit des cris au loin.

    Elève 1 – Regarde ! C'est Kaoru, elle est trop belle. Cette chanteuse me fait rêver. En plus, elle est très généreuse, elle donne beaucoup d'argent à l'Orphélinat !
    Elève 2 – C'est clair... Mais attend.
    Elève 1 – Quoi ?

    Silence. L'élève numéros deux semblait réfléchir, Aiko ne trouvait rien d'intéressant à cette histoire et voulut retourner dans son entre : la bibliothèque. De plus, c'était des élèves assez agés, genre ils avaient quinze ans et elle seulement dix. Elle tourna les talons quand l'élève numéros deux s'écria :

    Elève 2 – Tu ne trouves pas qu'elle ressemble vachement à Aiko ? Tu sais la petite de dix ans ? Franchement, c'est flagrant.
    Elève 1 – Faudrait voir ce que ça donne dans quelques années...
    Elève 2 – Pff. Tu penses qu'à ça. Moi j'voulais dire que personne sait ce qui est arrivée à cette fille, si faut...
    Elève 1 – Arrêtes, tu divagues.
    Elève 2 – Sans doute, sauf que ça expliquerais beaucoup de choses.

    Silence. La jeune Aiko resta de marbre. Et si c'était vrai ? Non, impossible. Ils se faisaient surement des films, elle ne pouvait être la fille d'une célèbre chanteuse, se serait trop rêver. Pourtant, elle fait de si belle chansons concernant l'amour et l'adoption qu'on se poserais facilement la question.

    ~




  • Famille (5 lignes minimum) : Texte ici



Hors Jeu :


  • Comment avez-vous connu le forum ? Par une des Admin, Rei =3.
  • Comment trouvez-vous le forum ? Bonne intrigue, bon Design, la seule chose que je pourrais reprocher est que le cadre est assez petit mais bon... C'est une question d'habitude.
  • Présence sur le forum : Généralement, je pourrais être un minimum active bien que j'ai un gros Forum a gerrer ^^'
  • Est-ce un Personnage des Postes Vacants ? Nan.
  • Avez-vous lu le Règlement ? Bon code by Rei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A I K O . . . [UC]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ Pensionnat de Wakkanai ◊ :: Présentations des Personnages ~ :: Présentation des Pensionnaires ~-
Sauter vers: